Filtrer l’eau de sa piscine naturellement : rien de très scientifique

Filtrer l’eau de sa piscine naturellement : rien de très scientifique

17 juillet 2018 0 Par Armelle

Si vous désirez filtrer l’eau de votre piscine naturelle, c’est notamment grâce à l’écosystème que vous allez pouvoir le faire. En effet, la filtration naturelle se fait via des plantes qui vous permettent de purifier votre bassin. Dans cet article, nous vous proposons d’en découvrir plus sur la filtration de l’eau de votre piscine.

Tout savoir sur la filtration biologique

Comme nous le disions précédemment, la filtration biologique est indispensable c’est-à-dire que la filtration se fait grâce à l’équilibre aquatique. Des organismes vivants se retrouvent donc dans votre bassin pour purifier l’eau dans laquelle vous allez vous baigner. Ainsi, il n’est pas nécessaire d’ajouter un quelconque produit chimique et vous conservez alors un bassin totalement naturel. Sachez que pour assurer la filtration, l’eau doit notamment être constamment en mouvement pour que l’eau puisse notamment accéder aux zones d’épuration et de régénération naturelles. Il vous suffit pour cela d’ajouter une pompe ou de mettre en place une cascade qui apportera en plus une touche très décorative à votre bassin.

La zone d’épuration que l’on appelle également bassin de filtration va permettre de détruire toutes les bactéries présentes ainsi que toutes les substances toxiques. La zone de régénération va permettre d’apporter à l’eau l’oxygène nécessaire.

L’eau va ensuite de diriger de nouveau vers votre bassin destiné à la baignade.

Les étapes de filtration naturelles

Il faut savoir qu’une filtration mécanique sera nécessaire pour que la filtration biologique puisse parfaitement se dérouler. Il faut savoir aussi que plusieurs étapes vont composer ce parcours de filtration de l’eau d’une piscine naturelle dont les suivantes :

  • Première étape : L’eau de votre bassin naturel va quitter cette zone pour se diriger vers une autre zone grâce au courant qui va être créé par la pompe ;
  • Deuxième étape : l’eau va ensuite passer un filtre fin pour que toutes les matières présentes puissent être attrapées. Ces matières peuvent être des cheveux, des feuilles mortes ou encore du pollen. Attention, si vous ne désirez pas mettre en place de filtre fin dans votre bassin naturel, il sera alors nécessaire de le faire vous-même en utilisant une épuisette ;
  • Troisième étape : l’eau va ensuite quitter le filtre pour se diriger notamment vers le bassin de régénération ;
  • Quatrième étape : lorsque l’oxygénation de l’eau est terminée dans le bassin de régénération, la pompe va alors ramener l’eau purifiée dans votre bassin de baignade naturel.

Finalement, on peut constater qu’il n’y a rien de scientifique dans la filtration de l’eau de votre bassin naturel. C’est l’environnement lui-même qui créé cette filtration de manière naturelle. Source : https://comitenationaldeleau.fr/

La zone de lagunage

Le bassin naturel se compose automatiquement d’une zone de lagunage. La taille de cette zone va notamment dépendre des différents espaces de votre bassin naturel de baignade. Par exemple, si vous possédez un bassin naturel pour vous baigner de 20 m², il est alors nécessaire de prévoir un espace de 100 m² au total pour réaliser vos travaux. Sachez que cela peut paraître surdimensionné, mais ce n’est pas le cas. En effet, si votre lagune est trop petite, vous allez notamment empêcher toutes vos plantes de se développer et les micro-organismes n’auront pas assez de place également. La filtration de l’eau ne pourra pas alors se faire correctement. Il est également très important de faire attention aux risques d’eutrophisation c’est-à-dire que votre végétation va avoir tendance à se dégrader et votre bassin va commencer à se couvrir d’algues tout en dégageant une odeur nauséabonde. Cela signifie notamment qu’un dysfonctionnement est présent au niveau de la filtration naturelle de votre bassin. L’eau deviendra alors impropre à la baignade.