La science ouverte, c’est maintenant !

La science ouverte, c’est maintenant !

17 juillet 2018 0 Par Armelle

Depuis début juillet, la France a mis en place un plan au niveau national favorable à la « science ouverte ». Dans cet article, nous vous proposons de découvrir tout ce que vous devez savoir sur la science ouverte.

Ce plan a pour objectif premier de permettre à tous d’accéder gratuitement à la recherche scientifique, aux données ainsi qu’à toutes les publications. Cela permettra notamment de supprimer ces barrières et d’ouvrir certaines portes. Ainsi, les recherches financées par les fonds publics seront dans l’obligation de diffuser des articles et des ouvrages comme l’a stipulé le ministre de l’Enseignement supérieure et de la Recherche. En effet, actuellement, il est encore nécessaire de payer pour accéder à certaines publications faites par les chercheurs. Finalement, l’impact de ces recherches aux quatre coins du monde n’est pas celui escompté, car la barrière du paiement est présente. Les chercheurs ont notamment l’habitude de publier leurs résultats dans des revues et des journaux scientifiques où il est nécessaire de payer.

C’est complètement dommage, car les mauvaises nouvelles par exemple sont accessibles gratuitement et il est très facile d’y avoir accès tandis que toutes les publications scientifiques restent secrètes. Des barrières qui empêchent clairement l’accès au savoir. La ministre affirme notamment que cette science ouverte va permettre de diffuser rapidement tous les résultats des recherches à ceux qui désirent en prendre connaissance, de manière totalement transparente. De plus, ces résultats permettront aussi de mettre un terme à certaines rumeurs scientifiques. Bien évidemment, des fonds seront alloués à la science ouverte pour qu’elle puisse se mettre en place.

Mettre en place la science ouverte, c’est également permettre une meilleure recherche scientifique. Pourquoi ? Car si un scientifique ne peut pas prendre connaissance des anciennes recherches de ses confrères, il ne pourra pas faire avancer le travail scientifique, et prendra même le risque de perdre du temps en réalisant les mêmes recherches à l’identique. Ce plan pour la science ouverte prévoit notamment un budget de 5,4 millions d’euros pour la première année puis 3,4 millions d’euros pour les années suivantes.

Les enjeux de la science ouverte

Il est tout de même important de comprendre clairement et rapidement tous les enjeux de la science ouverte. Le premier enjeu est notamment de garantir une efficacité des recherches réalisées en Europe et de décloisonner toutes les pratiques. Ainsi, les recherches réalisées auront clairement plus d’impact et les citoyens se sentiront également plus impliqués. Cette science ouverte va aussi permettre de favoriser l’innovation. Au niveau européen, on se rend compte que chaque pays a pleinement pris conscience de ces enjeux, mais la mise en place au niveau national a mis du temps. Par exemple, le Royaume-Uni comptait mettre en place la science ouverte depuis 2012, mais à ce jour rien n’a encore été fait. Aucun équilibre et aucun accord n’a été trouvé. Il est tout de même important de préciser aussi que la politique en matière de science est complexe. De plus, est-ce que tout le monde sera d’accord de diffuser gratuitement ses recherches ? Selon certaines études menées et cela malgré l’obligation, 60 % des publications scientifiques resteront payantes. Si nous prenons le cas de l’Allemagne en exemple qui désire aussi opter pour la science ouverte, la politique n’est pas dans son meilleur fonctionnement. Pourquoi ? Tout simplement car ce ne sont que deux universités qui diffusent leurs informations en libre accès, ce qui est très peu.